Soul Society: Hiérarchie, politique et justice

figurines manga

Hiérarchie, Justice et Politique dans la Soul Society

La Soul Society est entièrement régie par des lois écrites pour prévenir tout litige et ainsi préserver l'ordre. Certaines règles sont plus strictes que d'autres. La peine de mort est, elle, toujours en vigueur, bien qu'elle ne soit plus exécutée avec barbarie. Nous traiterons ici des différentes lois qui sont établies, des infrastructures mises en place pour les faire respecter et de la politique en général.

Les forces politiques

1. Le Roi
Le roi de la Soul Society est l'autorité suprême de la Soul Society. Il pourrait théoriquement avoir tous les pouvoirs, mais a préféré déléguer ses responsabilités au central 46, démocratisant un peu le monde des Shinigami et des âmes.

Il vit avec sa famille dans une dimension différente, coupée de tous les mondes existants. Protégé par la Garde Royale, un organisme indépendant constituée d'anciens capitaines de division promus et ne répondant qu'au Roi, le seul accès "ouvert" nécessite l' "O-ken" (la Clé du Roi). Celle-ci est cachée, probablement à l'intérieur de la Soul Society, et seul les commandeurs généraux (capitaines des treize divisions) successifs en connaissent l'endroit.
Elle semble être construite grâce à un million d'âmes artificielles et de la terre d'un pays très riche en énergie spirituelle.

2. Le central 46

En charge de tous les pouvoirs et responsabilités tant que le Roi le lui accorde, le central 46 est composé de 40 sages et de 6 juges qui siègent à huis-clos. En effet, toute intrusion est théoriquement impossible : la salle est souterraine, la porte protégée par des gardiens et l'accès unique. Les communications ne se font que par papillons de la mort. La rôle de ce conseil est double: sa première fonction est judiciaire. La plupart des crimes des Shinigami sont jugés ici et l'on peut décider de les grâcier ou de les condamner. Son deuxième rôle est militaire. Il peut décider de déclencher l'état de guerre, mettant les Shinigami en alerte et réquisitionner le Gotei 13, L'Omnitsukido ou les Nécromanciens. Les membres du central 46 vivent également reclus, dans le "Seijo-To Kyorin", un espace totalement interdit d'accès.

Si la Chambre des 46 venait à défaillir, le pouvoir serait concentré entre les mains du Commandant du Gotei 13.

3. Les familles nobles

Les familles nobles ont, contrairement à ce que l'on pourrait penser, un certain poids politique. En effet, ils se réunissent souvent en conseils chargés de faire respecter les règles de l'aristocratie. Même si chaque âme devient noble en devenant Shinigami, le terme « famille noble » ne désigne que les nobles de souche, c'est à dire ceux dont les ancêtres sont nés Shinigami sans avoir été humains et sans avoir connu le Rukongai.

Ce poids politique apparait lorsque l'on voit que certains des meilleurs capitaines sont issus de la noblesse ainsi que la plupart des membres du Central 46.

Il y a actuellement 4 grandes familles nobles: les Kuchiki, les Shihoin, les Kyoraku et les Marechio. La famille Shiba n'étant plus dans la Seiretei, elle ne peut être comptée. Les autres familles sont de noblesse mineure.

Parmi leurs règles, on trouve la non-acceptation dans la famille des personnes qui ne soient pas nobles. De même, il apparaît que chaque chef de famille doive se trouver à la tête d'une quelconque division militaire du Seireitei, ou au moins au rang de Vice-capitaine.


Les forces militaires

1. Le Gotei 13

Le Gotei 13 est le nom que l'on donne aux 13 divisions de Shinigami. Il est en fait la force majeure de la Soul Society, contenant plusieurs milliers de Shinigamis. Ces 13 divisions sont dirigées par une seule personne, le Commandeur Général, qui est aussi le capitaine de la première division. Les décisions internes au Gotei 13 sont sont prises sur un vote entre tous les capitaines du Gotei, l'élite militaire de la Soul Society, se réunissant en conseils extraordinaires.

Chaque division a une hiérarchie bien précise : elle est dirigée par un capitaine, secondé par un vice-capitaine, puis par les officiers : troisième siège, quatrième siège, etc... et cela jusqu'au 15ème siège (il y a plusieurs personnes ayant le rang de 15ème siège, peut-être est-ce pareil pour les autres rangs). Puis vient le reste de la division, sans distinction particulière.

En cas de défaillance du capitaine, c'est le vice-capitaine qui se charge de commander la division, même s'il ne devient pas capitaine.

Chaque division a une spécialité : le combat est celle de la 11ème, tandis que la division 4 se charge des soins et approvisionnements. La 12ème division est affiliée au Département de recherche et de développement scientifique dont le directeur est le capitaine de la division. La fonction de cet établissement est d'intégrer les avancées technologiques à l'usage de la magie. Ils ont donc la charge d'observer le monde vivant en permanence.

Les divisions ont également un symbole qui leur est propre. Elles représentent des fleurs schématisées. De plus, ces insignes sont tatoués sur les capitaines et vice-capitaines au moins et sont représentées sur les brassards de la division.


Figurine Ichigo

2. L'Omnitsukido (Les Forces Spéciales)

Les Forces Spéciales, ou Omnitsukido, regroupe des informateurs, des espions et des assassins qui répartis en cinq division. Chacune de ces branches de l'Omnitsukido a un chef, et le capitaine de la première division est également le commandant de l'Omnitsukido. L'Omnitsukido est dirigé depuis plusieurs générations par la famille Shihoin, mais le bannissement de Yoruichi a permis à d'autres familles de récupérer ce poste.
On sait que la première division est le Keigun (Division des Executions, chargée des assassinats), la seconde comprend les patrouilleurs assurant la sécurité du Seireitei (Keiratai), la 3ème est la Division Pénitentiaire chargée de la surveillance des lieux d'enfermements (Kanritai), et la 5ème est le tribunal des affaires internes (Riteitai) qui prend notamment en charge les transmissions. La quatrième demeure inconnue. Au passage, un commandant de l'Omnitsukido peut être capitaine du Gotei 13 : les rangs sont cumulables. Cela est arrivé pour la seconde division du temps de Yoruichi Shihohin, et les troupes des deux organisations se sont retrouvées mêlées, les membres de l'Omnitsukido étant autorisés à occuper un poste dans la seconde division, facilitant ainsi son commandement.

La troisième division des Forces Spéciales, étant en charge des prisons, a le "privilège" de surveiller le "Trou à rats," une prison spéciale où sont enfermés les "déviants," autrement dit les âmes qui n'ont commis aucune faute mais sont jugées trop dangereuses pour la Soul Society. La condition première pour être le dirigeant de ce lieu où les prisonniers (à l'exception des plus redoutables) peuvent circuler librement et de pouvoir terrasser n'importe lequel d'entre-eux à mains nues: c'est un rôle qui revient au capitaine de la 3ème division de l'Omnitsukido.
De par le prestige du Gotei 13, la Chambre des 46 a décrété que tout membre qui s'en désolidariserait ouvertement sans pouvoir être raisonné finirait en ce lieu s'il était attrapé. Il existe néanmoins des possibilités de retour, l'occupant le plus célèbre de ces geôles ayant été Mayuri Kurotsuchi.

3. Le Kidoshû (Les nécromanciens)

Nous n'avons encore aucune informations sur ce groupe, si ce n'est qu'ils ne se battent qu'avec le Kido et qu'ils maitrisent cet art à la perfection


Comment devenir capitaine de division

Il y a trois manières d'obtenir le rang de Capitaine au sein des treize divisions.
  • Le première est de passer l'examen de leader en présence de trois capitaines au minimum, dont le capitaine en chef (actuellement Yamamoto Genryûsai Shigekuni).
  • Le deuxième est d'obtenir la recommandation de 6 Capitaines, et qu'elle soit acceptée par plus de trois autres.
  • Et la troisième manière est de tuer la capitaine de la division souhaitée en présence de plus de 200 membres de ladite division.

Comme on peut le comprendre, avoir atteint le Bankai n'est pas requis. Il est simplement admis que vous ne pourrez pas passer l'examen de Capitaine sans le Bankai, ni se faire recommander par 6 Capitaines, et encore moins en tuer un!

Le crime de Rukia

Rukia, de la famille Kuchiki, a été condamnée pour des faits relevant du Central 46 : perte de ses pouvoirs, réveils des pouvoirs d'un humain, absence non-justifiée. D'ordinaire, de tels crimes ne requièrent pas la peine de mort, mais Rukia est un cas spécial, comme tout le monde le sait.
Un officier est toujours exécuté avec le dit "Appareil judiciaire", plus communément Sokyoku. C'est un Zanpakuto d'un puissance inimaginable qui pulvérise complètement le Shinigami. Il a comme tous les autres Zanpakuto un Shikai et il appartient à l'organisme public.
Après la proclamation de la peine de mort, le Shinigami est transporté dans la Tour des Regrets 30 jours avant son exécution. Cette tour blanche est fait d'un matériau empêchant la diffusion de l'énergie spirituelle et les seules fenêtres donnent sur la colline du Sokyoko, histoire de regretter ses pêchés. (d'où le nom de la tour).
Pour les crimes mineurs, les Shinigami sont enfermés dans les prisons de leur division respective, même si Rukia a eu le droit à une dérogation, étant donné que c'est la 6ème division qui est venu la chercher.

Le crime de Kisuke Urahara


Urahara Kisuke, lui, a été banni de la Soul Society. Il n'a pas été puni pour avoir créé le Hôgyoku, substance qui a produit les Arrancars, source de tous les problèmes actuels du monde des Shinigami, mais il a créé un Gigai. Il faut savoir que les Gigais sont créés à partir molécules spirituelles, appelées également Spiritons. Leur concentration est énormément élevée dans un Gigai, afin de permettre au Shinigami affaibli de retrouver ses facultés aux plus vite. Ainsi, la Soul Society a la possibilité de tracer et de localiser chaque Gigai existant. Urahara Kisuke, lui, en a fabriqué un dénué de Spiritons. Ce corps artificiel avait, en plus de la faculté d'être indétectable, la particularité de détruire l'énergie spirituelle de l'âme qui était à l'intérieur ! En d'autres termes, il a trouvé une manière de transformer un Shinigami en un simple humains, dénué de pouvoirs spirituels ! Bien entendu, la Soul Society s'en est vite aperçu, et ne l'a pas du tout apprécié. Il a donc été contraint de se réfugier dans le monde des humains avec Yoruichi, son amie d'enfance.

Retour à la page précédente: Soul Society

Retour au Sommaire

Bleach web Sports & Recreation